evasion trail et montagne Index du ForumRechercherMembresS’enregistrerConnexion

Trail des huiles 2015

 
   evasion trail et montagne Index du Forum -> La course -> Récit de course Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bobo
Inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2015
Messages: 74
Localisation: tencin
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 09:30 (2015)    Sujet du message: Trail des huiles 2015 Répondre en citant

La météo ne sera jamais une science exacte.Le week-end de merde annonçé s'est transformé en un formidable samedi sur le plateau du vercors ou je me fais une petite rando jusqu'à l'auberge de malaterre,puis je regarde les coureurs de la royale,épreuve de ski fond correspondant à la piste du même nom,longue de 30 km....


Dimanche,c'est sous un temps ensoleillé que je prend le départ du trail des huiles,version 27 km avec 1100 de dénivelé annoncé.
L'accueil est des plus agréables,je reconnais quelques têtes,salut l'ami plisson du ca pontcharra bénévole,je salue aussi Nico Martin,célèbre champion de trail français.C'est avec une grande joie que je revoir mon ami Bruneaux,sympathique V2 de Savoie avec qui j'ai partagé des aprés courses,des avants courses.Que ce mec est sympa et passionné.
Puis c'est l'ami Crozet,un grand champion d'une simplicité désarmante qui vient me saluer.Il finira second du 16 km dérrière Therisod.
Il y a aussi Stephanie Duc pas loin de nous,qui s'échauffe,elle ne nous salue pas,comme à son habitude.On est rassuré.


La course peut commencer.J'ai décidé de prendre mon smartphone et de voir re-tester un logiciel,runstatic,mais je n'enclenche pas le GPS,donc je m'apercevrais que cela n'a servi a rien.De plus j'ai décidé de faire quelques vidéos.
Je m'aperçois que je cours à la même allure qu'une petite chinoise,nous nous doublons mutuellement.


La première grosse difficulté pointe le bout de son nez au 7 km.Je vois la petite chinoise s'échappait;je pense a ce moment là que je ne vais plus la revoir. Dérrière moi il y a une autre féminine qui semble être aussi sur un bon rythme:il s'agit de Lucile Besson.


Lucile Besson,avec qui on papote un petit moment, me double et revient sur la chinoise juste devant;je suis à ce moment là au première loge pour la deuxième place féminine;en effet loin devant,l'imbuvable Stephanie Duc parait inaccessible.


Le panorama est grandiose,le beau temps est avec nous,tout se passe bien jusqu'à la.J'en suis au 13 km,les deux premières féminines sont en ligne de mire,300 mètres devant,ce replat me fait du bien,mais je sais qu'il reste une grosse montée,une grosse descente a gérer.


C'est au ravito juste avant la grosse montée que je reprends la petite chinoise ainsi qu'un jeune en short;j'attaque la montée avec conviction,et envie,mais la fatigue conjugué a un terrain de plus en plus instable commencent a me lasser.
Je sens que je ne suis pas a fond mentalement.


Lucile Besson semble loin et je sens que la petite chinoise est loin aussi et c'est donc bien seul que j'entame cette montée.


Arrivé au sommet le panorama est grandiose mais je suis assez atteint.La descente est très exigeante et j'accuse le coup.
Et là voila la petite chinoise qui déboule comme une boule a un rythme dantesque.Je reprends un peu de poil de la bête et je parviens au dernier ravito.
A ce moment là,j'aurais tellement aimé qu'il ne reste que 4 kms,mais il en reste 5.5 kms.Au loin je vois la petite chinoise,je sais que je ne la reprendrais pas mais j’espère finir juste dérrière elle....


Mais la fin va être un véritable calvaire,un véritable supplice comme chaque traileur  connait parfois dans une course.Je suis vidé,anéanti mentalement,physiquement.Je ressemble a un bouk décidant subitement d'être viril,en gros,je n'ai plus de force.
Je n'avance plus.A ce moment là je suis 20 ème,il ne reste que 5 km que je vais boucler en 50 minutes environ,me faisant doubler par 13 coureurs dont Georges Galle et l'inbouffable josiane picollet,qui ne dit même pas merci quand je la laisse passer...un autre temps,une autre façon de penser,en contraste avec la pétillante sympathie de la chinoise et de Lucille Besson....
Je m arrête même pour vomir mais rien ne sort, je suis mal en point.Je finis tant bien que mal.


Voila une superbe course,un super trail bien organisé mais le terrain trop instable m'a usé.
Pour l’anecdote je finis à 12 minutes de la chinoise qui est en fait népalaise.....
Mon ami fortibus(patrice faure) me félicite de ma perf:il m a tellement battu aujourd’hui hui je le bats,pour vous dire que ce fut difficile,car fortibus m'a toujours battu........je lui raconte cependant que j’étais très mal......


Je reviendrais sur ce trail,évidemment car c'est super bien ficelé et la sympathie des bénévoles,des organisateurs est manifeste.De plus le massif des huiles,c'est juste énorme


Après cette expérience,je regarderais bien le terrain avant de m'engager sur un trail blanc de plus de 20 bornes...Que les drayes blanches 2009 me semble loin. Après la souffrance engendré a l'hivernale de Méaudre ,début Février,conjugué a ce trail des huiles,je pense que je vais stopper les trails blancs pour cette saison.


En tous cas,je vous conseille de faire cette course,une fois dans votre vie.
_________________
tu cours après quoi au juste?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Fév - 09:30 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   evasion trail et montagne Index du Forum -> La course -> Récit de course Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Designed by hervedesign.com